| More

Un représentant d'États européens dans l'arriète-pays ottoman. Le cas de Sponty à Serrès (fin XVIIIe-début XIXe siècle)

Views: 190 Downloads: 140
Georges Koutzakiotis
Georges Koutzakiotis

Abstract


La domination des commerçants chrétiens orthodoxes, dans l'arrière-pays balkanique de l'Empire ottoman, et celle des Européens, dans les Échelles du Levant, pendant le XVIIIe siècle, sont aujourd'hui bien connues. Cependant, les Européens essayèrent, déjà depuis le même siècle, d'étendre leur rayon d'action à l'intérieur de l'Empire, en établissant des sujets non-ottomans comme agents commerciaux et consulaires et en écartant ainsi les intermédiaires autochtones. Un de ces premiers essais, plus exactement de la part de l'Autriche et de la France, eut lieu à Serrès, centre économique important des Balkans grâce au commerce du coton. Michel Sponty, protégé (beratlı) de la France d'origine vénitienne, fut le seul de ces agents commerciaux et consulaires qui réussit finalement à s'enraciner dans la société de Serrès, en renonçant pourtant à son identité franco-levantine et en adoptant celle des commerçants dominants, c'est-à-dire l'identité du chrétien orthodoxe.


Full Text:

PDF

Refbacks

  • There are currently no refbacks.


Print ISSN 1790-3572


Online ISSN 1791-7603